La rue Monge et la Porte d'Ouche

Au bout de la rue Monge se trouve l'une des anciennes portes de Dijon (au-dessus de laquelle le PLM construit un petit viaduc). Au loin, on aperçoit le grand moulin et la façade de la chapelle de l'Hôpital général.







La rue Monge : la Faculté des Sciences

En 1808, la Faculté des Sciences de Dijon s'installe dans cet hôtel du XVIIe siècle, à l'angle des rues Crébillon, Monge et des Facultés (aujourd'hui des Anciennes Facultés). Elle y demeure jusqu'après la dernière guerre mondiale et c'est le Rectorat qui lui succède.






Puis, transfert sur le campus Montmuzard où la Faculté des Sciences est inaugurée en 1957.

La place du Morimont (Emile-Zola)

Pendant des siècles, c'est sur cette place du Morimont qu'ont eu lieu toutes les exécutions capitales. Sur un côté de la place, la chapelle de la Miséricorde servait à recueillir les corps des suppliciés, puis au XIXe siècle à entreposer la guillotine elle-même.






Cette place ne prend le nom d'Emile-Zola qu'en 1921. C'est aujourd'hui l'une des plus charmantes de la ville.

Saint-Jean et le Conservatoire

Comme l'église Saint-Philibert sa voisine, l'église Saint-Jean est versée aux biens nationaux après la Révolution et sert d'entrepôt. Après avoir été en partie détruite, elle redevient église paroissiale sous le Second-Empire, est à nouveau désaffectée en 1973 et finalement est transformée en salle de spectacles.








En 1898, le Conservatoire s'installe dans le bel hôtel d'Esterno (et le quitte en 1929).


La place Saint-Jean/E.-Zola/Bossuet (vers Saint-Jean)













Devant l'église Saint-Jean, la célèbre statue de Bossuet ne sera inaugurée qu'en 1921.



La place Saint-Jean et la rue Bossuet













Le clocheton d'angle qu'on aperçoit au fond de la rue est celui du grand magasin La Ménagère (au Coin du Miroir, face au Pauvre Diable). Sur la vue actuelle, on remarque que son dessin a ensuite été simplifié.