L'Hôpital général : l'Ecole de Médecine et de Pharmacie

L'Ecole secondaire de Médecine et de Pharmacie, qui est créée en 1820, est installée dans un pavillon de l'Hôpital général (à gauche sur les premières cartes).





Puis en 1968 les universités de Médecine et de Pharmacie prennent place auprès du nouvel hôpital du Bocage (1962).


L'Hôpital général : les cours et les salles de soins






Les vastes salles de soins communes portent les noms de différents bienfaiteurs : on retrouve par exemple Odette Maillard et Pierre Odebert (fondateurs de l'Hospice Sainte-Anne, rue Condorcet) ou Henri et Sophie Grangier (cf. leur place en face de l'Hôtel des Postes). Inutile de préciser que pendant la Grande Guerre l'Hôpital général reçoit quantité de soldats blessés.









Le Pont de l'Hôpital et l'Hôpital général









Sur ces deux cartes modernes, qui témoignent des bouleversements que va connaître ce quartier après la Seconde guerre mondiale, l'Ouche est encore visible.

La Porte d'Ouche et le Pont de l'Hôpital

Ce pont a été construit en 1787 puis restauré en 1860. Il disparaît après la Seconde guerre mondiale lorsque l'Ouche est couverte. Aujourd'hui, un seul de ses quatre lions égyptisants est encore visible (près du portail de la chapelle de l'hôpital).
Après le pont, à gauche, se dresse l'un des nombreux moulins de la ville.