14 avril 1916 : ouverture du Poilus-Palace

Soldats envoyés sur le front ou qui en reviennent, permissionnaires et blessés : tous ou presque transitent par Dijon. Le 14 avril 1916, deux mois après le début de la bataille de Verdun, un foyer du poilu est ouvert dans la gare du PLM.


Octobre 1915 : exposition de trophées

Depuis l'Antiquité romaine, toute victoire militaire est célébrée par l'exposition d'armes prises à l'ennemi. La Grande Guerre n'échappe pas à cette tradition, et d'ailleurs les présentations de trophées ont lieu pendant toute la durée du conflit. Le message est clair : "On les aura !"


A Paris notamment, dans la Cour d'Honneur des Invalides, la foule se presse autour d'impressionnantes lignes de matériel capturé aux Allemands.






En octobre-novembre 1915, soit quinze mois seulement après le début de la guerre, une société d'aide aux blessés organise à Dijon une exposition de trophées. Elle a lieu dans le salon Apollon du Palais des Etats de Bourgogne. Le visiteur, qui est accueilli en haut de l'escalier Gabriel par le mannequin d'un uhlan (!), peut découvrir une collection d'hélices d'aéroplane, d'uniformes et de casques à pointe, de canons de 77, de mortiers de tranchée et d'obus allemands.