La rue des Forges : la maison Milsand

En revanche, la façade de la maison Milsand (ou Chambellan) est une authentique splendeur de la Renaissance : elle est peut-être l'oeuvre d'Hugues Sambin (XVIe). On peut suivre sur ces cartes la succession des commerces qu'on y trouve à la Belle Epoque.

D'abord un modeste restaurant :





Puis une mercerie :




Enfin une ferblanterie avec ses étals :





En passant, on appréciera sur cette carte la belle série de publicités sur le mur de droite : chocolat Lombart, liqueur Bénédictine, pneus en cuir Sans Peur...


La boutique actuelle a gardé pour sa vitrine l'habillage en bois d'origine.

Aucun commentaire: