La Caserne Vaillant

Après la guerre de 1870, Dijon fait partie du réseau des villes qui défendent l'Est de la France (VIIIème Corps d'armée). En 1900, la ville compte ainsi une douzaine de casernes. La principale est la caserne Vaillant qui héberge le 27e régiment d'infanterie, soit en théorie 3 000 hommes sur les 5 000 que compte la garnison.







L'entrée de cette caserne se situe avenue Garibaldi, aux abords de la place de la République. Les éditeurs de cartes postales la reproduisent très souvent : la clientèle visée, ce sont bien sûr les conscrits eux-mêmes.




























Cet éditeur dijonnais (M.B. ou B.M. ?) a commis une erreur assez rare : la photographie est reproduite à l'envers !



Comme d'autres casernes de la ville, la caserne Vaillant est installée pendant le Premier Empire à l'emplacement d'un ancien couvent, celui des Capucins. Mais à la différence des casernes Brune et Dampierre, où les couvents sont préservés, la caserne Vaillant reçoit dans les années 1870 de nouveaux bâtiments, dont le style est typique de la IIIe République.























Dans deux mois, ces trentenaires de la Territoriale seront envoyés à la guerre (mobilisation le 1er août 1914) :

Aucun commentaire: