Cafés, bistrots, brasseries...

... buvettes, mastroquets, tavernes... En 1898, une enquête dénombre à Dijon 620 débits de boissons (pour 65 000 h) ; aujourd'hui, il n'y en a que 128 (pour 152 000 h)...
























On y boit surtout du vin blanc et du vin rouge, du champoreau (café et alcool) et bien sûr de l'absinthe, boisson emblématique de la Belle Epoque.


Cette liqueur alcoolique d'herbes distillées, originaire de Pontarlier (Doubs), connaît un tel succès que vers 1900 on en produit dans toute la France. Comme Royer Hutin ou Frédéric Mugnier à Dijon.

10 commentaires:

Flavien a dit…

c'est toujours magnifique

Flavien a dit…

Meilleurs voeux au fait

M. Linder a dit…

Merci Flavien !

Et bonne année à toi aussi !

Anonyme a dit…

Bonjour, je viens de constater qu'il manquait deux photos intérieures de la brasserie la grande Taverne !! Pour vous aider , je vous invite à aller les chercher ces photos sur le site :

http://www.dijonavant.com/galcpa/serie.php?id_album=51

L'une d'entre elle (la grande salle principale) correspond à l'actuelle grande salle du cinéma l'olympia ou l'on reconnait la partie métallique qui servait de verrière !

http://photos.cityvox.com/photos_400/56/167/370488.jpg

Pour finir je tiens à vous féliciter pour votre blog qui est très bien organisé et très agréable à consulter !! Bonne continuation

M. Linder a dit…

Merci pour votre aimable commentaire et pour vos informations.

En fait, il y a un autre post qui traite de l'intérieur de la Grande Taverne (avec des cartes montrant la grande salle de brasserie, puis de cinéma) :

http://dijon1900.blogspot.com/2008/04/lintrieur-de-lhtel-terminus-et-de-la.html

Très cordialement.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Le café du printemps à proximité d'une caserne, dans les années 20 à Dijon, cela vous dit quelque choses ?

Merci.

Meilleurs voeux. Cordialement.

M. Linder a dit…

Non, désolé, je ne connais pas de CPA montrant un café du Printemps.

Et dans l'annuaire Fournier de 1948, dans la très longue liste des cafés (classés par rue ou par le nom du propriétaire) il n'y a pas de café du Printemps...

Anonyme a dit…

Il existait bel et bien, j'ai une photo (et non une CP). Je vais me renseigner pour mieux le localiser. Merci de votre réponse.

Anonyme a dit…

Il était très proche de la caserne Brune.

M. Linder a dit…

Caserne située au bout de la rue Sainte-Anne, donc en plein centre historique (beaucoup de rues, beaucoup de possibilités).

Si vous le pouvez, envoyez-moi un scan de cette photo (à Monetalis@free.fr), j'essaierai de reconnaître le lieu...