Le Grangier (historique)

Au n° 14 de la rue du Château, face au célèbre immeuble-pagode de Louis Perreau, le cinéma Grangier ouvre en 1917. On l'aperçoit à peine sur ces deux vues : derrière l'Hôtel des Postes, et à gauche de l'immeuble d'angle. Sur la seconde carte, on lit une partie de son enseigne : (CI)NEMA.





Sa façade est renovée en 1939 et restaurée en 1972. On la voit bien sur cette carte des années 1990. Comme d'autres cinémas de la ville (Paris, Star), il se fait classer X en 1976 pour tenter de survivre à la baisse de fréquentation. Et il y parvient : le Grangier reste d'ailleurs longtemps le dernier porno de Dijon.


Il finit par fermer en 2000. Et puis tout est détruit en 2001, y compris sa façade qui pourtant devait être conservée.


Depuis 2003, c'est une librairie qui occupe la place.