Le Paris (historique)

Peu de Dijonnais se souviennent qu'en haut de la rue de la Liberté, à l'emplacement de l'actuel magasin Eram, se trouvait un petit cinéma.


Le Paris ouvre en 1938, à la place d'un restaurant, avec une salle de 300 places.


Sur cette photo prise pendant l'Occupation, un véhicule de l'armée allemande passe juste devant.


Sur cette photo des années 60, on l'aperçoit tout à droite.


Comme beaucoup de salles qui essaient de survivre à l'époque de la télévision et de l'automobile triomphantes, le Paris devient cinéma d'Art et Essai en 1968, puis se fait classer X en 1976. Il finit par fermer en 1979.

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Je crois qu'il y a une petite erreur pour la date - 1969 - à laquelle vous indiquez que le Paris a été classé X. Je l'ai fréquenté régulièrement pendant mes années universitaires, de 1968 à 1972, et c'était bien une salle Art et Essai.

M. Linder a dit…

Cette date est donnée par J.-F. Bazin dans son Tout Dijon...

Le Paris n'aurait donc été classé X que vers le milieu des années 1970 ?

Anonyme a dit…

Le PARIS est indépendant et classé Art et essai de 1968 à 1972
En 1972, il est racheté par UGC et rebaptisé LE PARIS UGC tel qu'indiqué sur sa façade, UGC le rénove pour la circonstance avec des fauteuils club, il passe ainsi de 300 fauteuils à 160 avec des rangées plus espacées et conserve son balcon et son label art et essai. En mai 1976, le PARIS est à nouveau vendu, mais cette fois à un producteur-distributeur de films pornographiques (Les Films de L'Etoile à Marseille) qui va l'exploiter jusqu'à fermeture définitive fin 1979. Pour la petite anecdote, le dernier film programmé par Ugc Rhône-Alpes au Paris en avril 76 est "Le juge et l'assassin" projeté pendant 5 semaines à l'issue desquelles Le Paris devient une salle X en mai et démarre avec "Candice Candy" qui sera à l'affiche pendant 6 semaines.

M. Linder a dit…

Formidable ! Merci beaucoup pour ces informations très précises et donc très appréciables. J'ai corrigé mon commentaire en les suivant.

Vous semblez connaître parfaitement l'histoire de ces cinémas. Si vous voulez partager davantage, n'hésitez pas !

Marceline Sorita a dit…

Ces images m'émeuvent beaucoup : mon père était projectionniste ans ce cinéma de 1946 à 1976, à peu près, J'y ai passé une grande partie de mon enfance qui ressemblait beaucoup à celle du petit garçon de "Cinéma Paradiso"

M. Linder a dit…

Ah, que vos souvenirs doivent être beaux ! Quels sont les films qui restent gravés dans votre mémoire ?

Et avez-vous des photographies du Paris pendant son activité ?

Merci pour votre commentaire.

Anonyme a dit…

Voici quelques titres de films projetés au PARIS-UGC entre 1974 et 1976 : "le chat et la souris" de Claude Lelouch, "L'exorciste" (en tandem avec l'ABC), "L'histoire d'Adèle H." de Truffaut, "Robin des Bois" de Disney à Noël 74(en tandem avec l'ABC), "Les innocents aux mains sales" de Chabrol, "Section spéciale" de Costa-Gavras, "Tommy" de Ken Russell, "La cage" avec Lino ventura, "Monty python : sacré graal", "Le vieux fusil" de Robert Enrico avec Noiret et Romy Schneider, "Les galettes de Pont-Aven" avec Marielle, "La meilleure façon de marcher" de Claude Milleravec P.Dewaere, "Gatsby le magnifique" avec R.Redford et Mia farrow

M. Linder a dit…

Quel beau programme !

Merci d'avoir partagé ces souvenirs...

Phili Ppe a dit…

Bonjour

Tout d'abord , bravo pour votre blog et merci !!

je ne suis pas familier des blogs et ce n'est peut etre pas le bon moyen pour vous contacter.
je cherche à avoir des renseignements sur le bâtiment (qui n'existe plus ) qui était accolé à l'ancienne bourse de commerce place du théâtre , le long de la rue Vaillant.

bonne journée !

M. Linder a dit…

Merci pour votre commentaire, Philippe.

J'ai répondu à votre question en mettant à jour le post sur la place du théâtre vers Saint-Michel (avec de nouvelles images).